Articles avec #j'aime tag

Publié le 14 Octobre 2017

Il y a, à Paris, un musée que j'aime tout particulièrement...

Il s'agit du musée Jacquemart-André.

Les raisons sont multiples ;

- Cet hôtel particulier très inspiré des modèles classiques garde encore le charme des années prospères de la période Haussmann. Son plan est parfaitement symétrique, en retrait de l'alignement du boulevard Haussmann. Difficile de ne pas le remarquer ! A l'intérieur, que de nouveautés pour l'époque ; des cloisons sur vérins hydrauliques, pour permettre de réunir le salon de peinture, le grand salon et le salon de musique et pouvoir accueillir plus de 1000 invités ! un réseau de chauffage invisible, une serre intérieure... 

- Les expositions y sont toujours très intéressantes, variées.

- Le salon de thé est très agréable, situé dans la très grande et très belle salle à manger avec une fresque de Tiepolo tendu au plafond... Le peintre s'est peint en train de se pencher à la balustrade pour nous saluer ! Et en plus on y déguste de délicieuses salades et de savoureux desserts !

Le nouvelle exposition de la rentrée est alléchante ; Il s'agit de la collection d'un couple danois, Wilhelm et Henny Hansen, qui en à peine 2 ans ont rassemblé une collection d'oeuvres impressionnistes et post-impressionnistes... On peut y découvrir des tableaux peu connus de Corot, Cézannes, Matisse, Monet, Pissaro, Sisley, Degas, Manet, Gauguin...

Le musée Jacquemart-André se situe au 158, boulevard Haussmann Paris 8ème et vous avez jusqu'au 22 janvier pour aller y découvrir cette exposition...

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Flora Auvray

Publié dans #J'aime, #Exposition, #A voir en ce moment

Repost 0

Publié le 24 Septembre 2017

L'exposition qui a lieu actuellement au musée des Arts Déco est à ne pas louper. On y découvre l'univers de Christian Dior, ses magnifiques robes si féminines, si architecturées... Une splendeur !

Après Christian, d'autres stylistes ont succédé au maitre, sans l'égaler à mon avis, sans vraiment respecter son style... Sauf peut-être Raf Simons (2012-2015) qui a su réinterpréter le style Dior en le mettant au goût du jour... Mais je ne suis pas une experte de la mode !

En tout cas, quel plaisir de déambuler dans cette grande et belle expo (prévoir au moins 3 heures)... Seul bémol ; le succès... Il y a foule et on peut à peine voir certains modèles !

 

 

Christian Dior, l'architecte de la mode
Christian Dior, l'architecte de la mode
Christian Dior, l'architecte de la mode
Christian Dior, l'architecte de la mode
Christian Dior, l'architecte de la mode
Christian Dior, l'architecte de la mode
Christian Dior, l'architecte de la mode
Christian Dior, l'architecte de la mode

Voir les commentaires

Rédigé par Flora Auvray

Publié dans #J'aime, #Exposition, #Actualité, #A voir en ce moment

Repost 0

Publié le 2 Mai 2017

C'est dans l'ancien hôtel Menier que se trouve actuellement le show-room Targetti.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le salon Materials & Light organisé avec le magazine d'a fut l'occasion de découvrir ce lieu magnifique.

Un peu d'histoire :

Le duc de Chartres possédait un hectare de terrain au lieu-dit "Mousseaux".

Puis au temps du préfet Haussmann (Napoléon III) le boulevard Malesherbes fut percé, de beaux hôtels particuliers, de grands immeubles bourgeois sortirent de terre... Le parc Monceau fut créé.

Les Menier, pionier du chocolat industriel, furent construire, comme tant d'autres riches industriels, trois beaux hôtels particuliers dans le quartier.

C'est dans un de ces hôtels, que Targetti expose maintenant ses luminaires contemporains et ceux de Poulsen. Les façades renaissance, les grandes portes en chêne, les boiseries d'époque, les plafonds à caisson et les cheminées monumentales sont toujours là.

Une 20ène d'exposants présentaient leurs nouveautés, comme Egger, Hi Macs, Bolon ou encore la marbrerie Ringot & Villarecci qui exposait un produit innovant et écologique constitué de morceaux de verre recyclés, le GlassKeramik.

A découvrir sur : http://www.ringot-villarecci.com/product/glaskeramik/...

 

Materials & Light au show-room Targetti
Materials & Light au show-room Targetti
Materials & Light au show-room Targetti
Materials & Light au show-room Targetti
Materials & Light au show-room Targetti
Materials & Light au show-room Targetti
Materials & Light au show-room Targetti
Materials & Light au show-room Targetti
Materials & Light au show-room Targetti
Materials & Light au show-room Targetti

Voir les commentaires

Rédigé par Flora Auvray

Publié dans #architecture, #J'aime, #A découvrir, #Matériaux

Repost 0

Publié le 11 Mars 2017

Fêter 120 ans, ce n'est pas rien ! Même pour un magazine !

C'est mercredi dernier, que le magazine Art & Décoration a fêté ses 120 ans en grandes pompes dans le magnifique Grand Musée du Parfum situé 73, faubourg Saint Honoré Paris 8ème !

Un musée flambant neuf qui a ouvert ses portes au public fin décembre 2016 ; 4 étages de découvertes ; l'histoire des parfums, les "secrets" des grands nez, les essences, les composantes, tout y est expliqué dans un cadre élégant et raffiné.

Cadre parfaitement choisi pour l'anniversaire de ce magazine de décoration. Et la fête était réussie ! Anne-Marie et moi-même avons pu savourer les petites fours, mais aussi des senteurs, rares, envoutantes, étonnantes...

 

Les 120 ans du magazine Art & Décoration au Grand Musée du Parfum
Les 120 ans du magazine Art & Décoration au Grand Musée du Parfum
Les 120 ans du magazine Art & Décoration au Grand Musée du Parfum
Les 120 ans du magazine Art & Décoration au Grand Musée du Parfum
Les 120 ans du magazine Art & Décoration au Grand Musée du Parfum
Les 120 ans du magazine Art & Décoration au Grand Musée du Parfum

Voir les commentaires

Rédigé par Flora Auvray

Publié dans #J'aime, #Actualité

Repost 0

Publié le 21 Février 2017

Mon goût naturel me porte vers la modernité, peu d'éléments décoratifs, de beaux volumes... et si des architectes comme Oscar Niemeyer ou Tadao Ando (par exemple) ont beaucoup compté dans mon rapport à l'architecture, je puise aussi mon inspiration dans le passé... Or, la France regorge de lieux magnifiques marqués par l'histoire.

Le château de Fontainebleau a ceci d'extraordinaire que l'on peut passer d'une époque à une autre en changeant de salle ! De François 1er à Marie-Antoinette, il n'y a que quelques pas !

Voici en image quelques détails qui m'ont intéressés...

 

Sublime porte en bois sculptée pour entrer dans la galerie de François 1er

Des tons "bleu et or" étonnants et magnifiques
Des tons "bleu et or" étonnants et magnifiques
Des tons "bleu et or" étonnants et magnifiques
Des tons "bleu et or" étonnants et magnifiques
Des tons "bleu et or" étonnants et magnifiques

Des tons "bleu et or" étonnants et magnifiques

Une sculpture hymne à la vie et à la maternité

Une sculpture hymne à la vie et à la maternité

Voir les commentaires

Rédigé par Flora Auvray

Publié dans #J'aime, #architecture, #A découvrir

Repost 0

Publié le 6 Janvier 2017

Spécial verrières d'atelier dans le nouveau numéro d'Art & Décoration...

 

Voir les commentaires

Rédigé par Flora Auvray

Publié dans #J'aime, #Actualité, #Article presse

Repost 0

Publié le 26 Septembre 2016

2ème édition du Luxe à la Française dans le cadre magnifique du château de Maintenon et pendant les Journées du Patrimoine.

Ce week-end chargé s'il en est avec un nombre impressionnant de propositions de visites toutes plus alléchantes les une que les autres m'a à nouveau entrainé vers ce lieu - dont certains penseront qu'il est ma résidence secondaire… Cela ne l'est point ce qui me chagrine un peu !

Je ne fus pas déçue ; nouvelle présentation, nouvelle disposition, nouveaux artistes, avec une appropriation du château dans sa totalité - en comptant la fameuse tour carrée dont le premier étage fut admirablement transformé en cabinet de curiosités par Geneviève et Elisabeth.

Chaque objet est une surprise, chaque présentation est une découverte… Ils se fondent comme par enchantement dans les salles du château comme si ils avaient toujours été là.

Comme on ne trouve nulle part les noms de tous les artistes qui ont participé à cet évènement, j'ai décidé de les citer tous (en espérant n'en avoir oublié aucun) :

Sylvie Aubert – Atelier Maisiere - Peintre – Tricot toutes matières

Delphine Bonnaillie – Gothaa Abat Jour – Abajours

Aurélien Boussin – Sculpture monumentale marbre

Hélène Charrier – Vingt et un siècles – Décoration et peinture décorative

Valérie Colas des Francs – Art de Paille – Marquetterie de paille

Isabelle Davila – La magie du verre et du feu – Souffleur de verre

Delaunay - Photographe

Rémy Esnault – RL Menuiserie ) Charpentes, menuiserie

Sandra Estournet – Architecture intérieure

Anne Armelle Floquet – Arabesques & Porcelaine

Nicolas Franck – Afertic - Domotique

Elisabeth Huré – Décoration florale et évènementielle

Richard Jousset - Horlogerie

Jérome Quiennec – Quiennec et Fils - Electricité

Bruno Loire – Ateliers Loire – Maître verrier

Catherine Madiec – Atelier Voltaire & Co - Tapisserie d'ameublement

Marilyn Manzagol - Atelier Marilyn Manzagol - Laqueur décorateur

Geneviève de Marcellus – Peintre en décor

Sandrine Mathieu – Atelier d’Art Linéaire - Encadrement

Odile Moulin – Odile Moulin Sculptures – Sculpture de mouvement

Kevin Picol – Atelier Picol – Verrier d’art

Rémy Proust – Ebénisterie d’art, tapisserie

Béatrice Roche Gardies – Artiste peintre

Adrien Sortais – HISA – Ingénieur informatique - Domotique

Vincent Ulrich - Photographe

Valérie Vallet – Mosaïste

David Voisin - VP Agencement - Ebéniste, agencement, boiseries

Le Luxe à la Française ; Une 2ème édition à la hauteur !
Le Luxe à la Française ; Une 2ème édition à la hauteur !
Le Luxe à la Française ; Une 2ème édition à la hauteur !
Le Luxe à la Française ; Une 2ème édition à la hauteur !
Le Luxe à la Française ; Une 2ème édition à la hauteur !
Le Luxe à la Française ; Une 2ème édition à la hauteur !
Le Luxe à la Française ; Une 2ème édition à la hauteur !
Le Luxe à la Française ; Une 2ème édition à la hauteur !
Le Luxe à la Française ; Une 2ème édition à la hauteur !
Le Luxe à la Française ; Une 2ème édition à la hauteur !

Voir les commentaires

Rédigé par Flora Auvray

Publié dans #Actualité, #J'aime

Repost 0

Publié le 2 Septembre 2016

Volti
Volti

Certains d'entre vous connaissent mon attachement au château de Maintenon.

Actuellement, se tient une très belle exposition des oeuvres du sculpteur et peintre Volti (1915 / 1989).

On peut les admirer dans la chapelle (maintenant malheureusement désaffectée) et au rez de chaussée de la tour carrée (habituellement fermée au public).

Voici quelques photos de ces oeuvres, mais aussi du rez de chaussée de la tour carrée, laissée à l'abandon mais dans lequel quelques tapisseries et dessins ont été installés d'une manière exceptionnelle.

Cet espace est magnifique, on y voit les traces d'un passé oublié… J'adore !

L'exposition est visible jusqu'au 2 octobre.

http://www.chateaudemaintenon.fr/agenda/evenement-exposition-volti

Exposition Volti au château de Maintenon
Exposition Volti au château de Maintenon
Exposition Volti au château de Maintenon
Exposition Volti au château de Maintenon
Exposition Volti au château de Maintenon
Exposition Volti au château de Maintenon
Exposition Volti au château de Maintenon
Exposition Volti au château de Maintenon
Exposition Volti au château de Maintenon

Voir les commentaires

Rédigé par Flora Auvray

Publié dans #Exposition, #J'aime, #Actualité

Repost 0

Publié le 16 Août 2016

En septembre, vous pourrez découvrir le nouveau site floraauvray.com, agrémenté d'un blog intégré.

A bientôt !

Nouveau site, nouveau blog...

Voir les commentaires

Rédigé par Flora Auvray

Publié dans #J'aime

Repost 0

Publié le 11 Août 2016

Diane de Poitier
Diane de Poitier

En cette période estivale, je vais vous emmener à la découverte du château d’Anet, demeure de Diane de Poitier (1499-1566).

La vie de Diane de Poitier est passionnante ; en voici un bref résumé :

Mariée à 15 ans à Louis de Brézé alors agé de 57 ans, elle en eut 2 filles. Elle réconforte les enfants de François 1er (échangés contre leur père suite à l’emprisonnement de celui-ci). Le futur roi Henri II n’a alors que 6 ans, elle en a 20 de plus.

Après 17 ans de vie conjugale heureuse, Louis de Brézé décède. Veuve à 33 ans, Diane ne porte alors que du noir et du blanc, qui deviendront ses couleurs. Francois 1er lui confie ses fils. Une étroite complicité nait entre Diane et Henri.

L'avènement d'Henri II au trône marque son apogée. De toutes les femmes qui sont dans l'entourage du roi, Diane est celle qui est la plus avantagée dans la distribution des faveurs royales ; il lui offre notamment le château de Chenonceau, mais aussi bon nombre des biens de la maitresse de son père, Anne de Pisseleu.

Diane s'entoure d'une cour brillante et protège les artistes de son temps tel que le poète Pierre de Ronsard. Elle demande à l'architecte Philibert Delorme de concevoir le château d’Anet, qui sera décoré par le sculpteur Jean Goujon.

L'architecte ajoutera aussi le pont au château de Chenonceau pour permettre à Diane d'aller chasser de l'autre côté du Cher…

Lorsque le roi meurt accidentellement en 1559, elle se retire au château d’Anet où elle mourra à l'âge de 66 ans.

Diane aura toujours eu une hygiène de vie stricte et saine. Toujours très belle et paraissant jeune jusqu’à la fin de sa vie (ses cheveux étaient toujours d’un superbe blond vénitien), elle avalait des breuvages à base d’or pour prolonger l’éclat de sa jeunesse et de sa beauté tant admirées. Mais cette méthode - que je ne vous conseille pas ! - entraîna son décès…

Le château fut construit en à peine 5 ans, à partir du 1547.

« Dans le principal corps de logis sont aménagés les appartements de Diane et ceux du roi, ainsi que les salles de réception. L'aile gauche est affectée à d'autres appartements. L'aile droite abrite uniquement une immense salle des fêtes, dite " galerie de Diane " et masque la chapelle attenante dont on ne voit, de la cour d'honneur, que le dôme et les deux flèches de pierre en forme de pyramides. En contrebas du principal corps de logis s'étendent les jardins, entourés par une longue galerie dont deux pavillons carrés occupent les angles extrêmes et qui conduit à un grand bâtiment servant de salle de festin ou de bal. »

Le château, tel que visible actuellement, ne ressemble plus à ce qu’il était à l’époque de la belle Diane. La révolution et les années qui suivirent, faillirent lui être fatal. Confisqué et vendu comme bien national, il fut vidé de ces meubles, puis les démolisseurs s'attaquèrent à l'édifice ; le corps du logis central et une partie de l'aile droite furent détruits.

Ce qui reste du château (l’aile gauche et la chapelle) fut patiemment rénovés par les 5 générations de la famille qui en est propriétaire actuellement.

Ce château étant privé, on ne peut prendre de photos des intérieurs, c’est donc de l’extérieur que je vous le montrerai… Je vous invite à le visiter et à le découvrir de vos propres yeux !

http://www.chateaudanet.com

L'entrée du château. Le cerf et les chiens étaient à l'origine une horloge avec des automates !
L'entrée du château. Le cerf et les chiens étaient à l'origine une horloge avec des automates !L'entrée du château. Le cerf et les chiens étaient à l'origine une horloge avec des automates !
L'entrée du château. Le cerf et les chiens étaient à l'origine une horloge avec des automates !

L'entrée du château. Le cerf et les chiens étaient à l'origine une horloge avec des automates !

Le château vu du parc
Le château vu du parc

Le château vu du parc

La chapelle sous différents angles.
La chapelle sous différents angles.
La chapelle sous différents angles.

La chapelle sous différents angles.

Le monogramme avec un H et un D entrelacés, est l’emblème de Henri II et de Diane de Poitier. On le trouve dans le château d’Anet aissi que dans plusieurs autres demeures (au château de Henri II à Fontainebleau, au Palais du Louvre, au château de Chenonceau, au château de La Haye…).  La reine, Catherine de Médicis, modifia le monogramme en rallongeant les pointes des D pour en faire des C.

Le monogramme avec un H et un D entrelacés, est l’emblème de Henri II et de Diane de Poitier. On le trouve dans le château d’Anet aissi que dans plusieurs autres demeures (au château de Henri II à Fontainebleau, au Palais du Louvre, au château de Chenonceau, au château de La Haye…). La reine, Catherine de Médicis, modifia le monogramme en rallongeant les pointes des D pour en faire des C.

Le tombeau de Diane situé dans une deuxième chapelle à proximité du château

Le tombeau de Diane situé dans une deuxième chapelle à proximité du château

Voir les commentaires

Rédigé par Flora Auvray

Publié dans #J'aime

Repost 0